Magdalenarafting

info@colombie-voyage.com

 

 

 

les bonnes affaires 

Nous vous conseillons volontiers.

Utilisez également notre formulaire de contact.

CONTACT

DESERT DE LA TATACOA
DESERT DE LA TATACOA
COLOMBIE WhatsApp portable +57 311 271 5333
 COLOMBIE WhatsApp portable +57 311 271 5333

Tourisme écologique en Amazonie

Le département de l’Amazone 

 

Est la région la plus australe de Colombie, située sur la rive gauche du fleuve du même nom qui est le plus long du monde et avec le plus fort débit.

L’Amazone est aussi la forêt tropicale la plus grande et avec la majeure biodiversité de la Terre, connue aussi comme le poumon du monde, une réserve écologique géante, partagée par plusieurs pays d’Amérique du Sud. Elle occupe environ six millions de kilomètres carrés de la région continentale.

La Colombie est appelée la patrie aux trois mers puisqu’elle a des côtes sur deux océans, et une rive sur le majestueux Amazone; il n’y a pas beaucoup de pays dans le monde qui possèdent autant de ressources en eau avec les réserves écologiques correspondantes.

Un voyage dans l’Amazonie colombienne

Une expédition en Amazonie colombienne représente l’une des expériences éco-touristiques les plus fascinantes de contact avec la flore et la faune dans leur état le plus sauvage. C’est également une expérience culturelle extrêmement importante qui vous donne la possibilité de visiter des territoires où, au milieu d’un précieux trésor naturel, habitent des groupes ethniques primitifs, dont les Huitotos, les Yaguas et les Ticunas.

Leticia, la capitale du département de l’Amazone

Si vous voulez vous pénétrer dans la jungle, parcourir le fleuve et profiter de tous les attraits de la région, il faut prendre un avion de Bogotá à Leticia, la capitale [préfecture] du département située sur la zone limitrophe avec le Brésil et le Pérou.  Leticia jouxte la municipalité brésilienne de Tabatinga et, malgré son emplacement dans l’extrême Sud de la Colombie et son éloignement des principales villes, c’est un centre dynamique et commercial entre les deux pays.

Leticia est la capitale du département de l’Amazone.

Vous pourrez parcourir la ville, faire du shopping, discuter avec les habitants et passer la frontière pour visiter Tabatinga avant de vous embarquer pour une véritable expédition dans la jungle en traversant l’imposant fleuve Amazone. Au cours de ce voyage, vous rencontrerez des familles indigènes, des arbres immenses, des oiseaux multicolores, des reptiles, et avec un peu de chance, des dauphins roses, les seuls dauphins d’eau douce.

En navigant sur l’Amazone

[Haga click sobre la imagen para ampliarla] [Fleuve Amazonas.]

Fleuve Amazonas /Photo: aldaroso/

Même si le département est arrosé par d’innombrables fleuves tels que le Putumayo et le Caqueta, c’est grâce à la navigation sur l’Amazone que l’on peut découvrir les charmes de cette région, des lieux à ne pas manquer dans la jungle dense où les bruits de la faune et l’abondante flore vous invitent à une fête sauvage permanente.

Le Parc National Naturel Amacayacu

Après deux heures sur le fleuve, on arrive au Parc National Naturel Amacayacu majestueuse réserve d’une superficie de 294.000 hectares, peuplée de 150 espèces de mammifères, 468 d’oiseaux et d’une quantité non déterminée de reptiles. Sur les eaux calmes dans les environs du parc, on peut admirer la victoria regia, une plante aquatique dont les feuilles rondes peuvent avoir jusqu’à deux mètres de diamètre.

Dans le Parc National Naturel Amacayacu, une majestueuse réserve de 294.000 hectares, vivent 150 espèces de mammifères, 468 d’oiseaux et une grande quantité de reptiles.

Le parc offre des possibilités de logement, et il est donc possible de consacrer deux jours ou plus pour le parcourir et visiter les environs.   Des promenades dans la jungle sur le sentier Nainekumaw, du canotage de nuit sur le torrent Matamata, de l’escalade d’arbres et des marches entre les cimes des arbres, la visite de tribus aborigènes ou un trajet sur l’Amazone dans la maison flottante sont quelques-unes des activités que vous pouvez réaliser dans cette région protégée.

Puerto Nariño

Par le fleuve, et à vingt minutes du Parc Amacayacu, on arrive à Puerto Nariño, qui avec Leticia, sont les deux seules municipalités du département de l’Amazone. Ce village se caractérise par son organisation, sa propreté et l’absence de contamination entre autres, car il n’y a pas de voitures malgré la présence de routes asphaltées. Nous vous conseillons de visiter le mirador de Puerto Nariño qui vous offre une vue panoramique sur 360º de la jungle amazonienne.

Le lac de Tarapoto

En sortant du village sur la rivière Loretoyacu, affluent de l’Amazone, se trouvent les lacs de Tarapoto, qui surprennent par leur propreté, leur calme et la présence de dauphins roses, une espèce dont les origines sont attribuées par les natifs à une légende qui raconte que les dieux tribaux étaient si jaloux de la beauté d’un indien, qu’ils ont décidé de le transformer en dauphin. Avec un peu de patience et au milieu du calme de ce cadre paradisiaque, vous pourrez apprécier dans l’eau la danse magique de cette espèce aussi rare que belle.

Leticia, la capitale du département de l’Amazone

 

Si vous voulez vous pénétrer dans la jungle, parcourir le fleuve et profiter de tous les attraits de la région, il faut prendre un avion de Bogotá à Leticia, la capitale [préfecture] du département située sur la zone limitrophe avec le Brésil et le Pérou.  Leticia jouxte la municipalité brésilienne de Tabatinga et, malgré son emplacement dans l’extrême Sud de la Colombie et son éloignement des principales villes, c’est un centre dynamique et commercial entre les deux pays.

Leticia est la capitale du département de l’Amazone.

Vous pourrez parcourir la ville, faire du shopping, discuter avec les habitants et passer la frontière pour visiter Tabatinga avant de vous embarquer pour une véritable expédition dans la jungle en traversant l’imposant fleuve Amazone. Au cours de ce voyage, vous rencontrerez des familles indigènes, des arbres immenses, des oiseaux multicolores, des reptiles, et avec un peu de chance, des dauphins roses, les seuls dauphins d’eau douce.

En navigant sur l’Amazone


Le Parc National Naturel AmacayacuMême si le département est arrosé par d’innombrables fleuves tels que le Putumayo et le Caqueta, c’est grâce à la navigation sur l’Amazone que l’on peut découvrir les charmes de cette région, des lieux à ne pas manquer dans la jungle dense où les bruits de la faune et l’abondante flore vous invitent à une fête sauvage permanente.

Après deux heures sur le fleuve, on arrive au Parc National Naturel Amacayacu majestueuse réserve d’une superficie de 294.000 hectares, peuplée de 150 espèces de mammifères, 468 d’oiseaux et d’une quantité non déterminée de reptiles. Sur les eaux calmes dans les environs du parc, on peut admirer la victoria regia, une plante aquatique dont les feuilles rondes peuvent avoir jusqu’à deux mètres de diamètre.

Dans le Parc National Naturel Amacayacu, une majestueuse réserve de 294.000 hectares, vivent 150 espèces de mammifères, 468 d’oiseaux et une grande quantité de reptiles.

Le parc offre des possibilités de logement, et il est donc possible de consacrer deux jours ou plus pour le parcourir et visiter les environs.   Des promenades dans la jungle sur le sentier Nainekumaw, du canotage de nuit sur le torrent Matamata, de l’escalade d’arbres et des marches entre les cimes des arbres, la visite de tribus aborigènes ou un trajet sur l’Amazone dans la maison flottante sont quelques-unes des activités que vous pouvez réaliser dans cette région protégée.

Puerto Nariño

Par le fleuve, et à vingt minutes du Parc Amacayacu, on arrive à Puerto Nariño, qui avec Leticia, sont les deux seules municipalités du département de l’Amazone. Ce village se caractérise par son organisation, sa propreté et l’absence de contamination entre autres, car il n’y a pas de voitures malgré la présence de routes asphaltées. Nous vous conseillons de visiter le mirador de Puerto Nariño qui vous offre une vue panoramique sur 360º de la jungle amazonienne.

Le lac de Tarapoto

En sortant du village sur la rivière Loretoyacu, affluent de l’Amazone, se trouvent les lacs de Tarapoto, qui surprennent par leur propreté, leur calme et la présence de dauphins roses, une espèce dont les origines sont attribuées par les natifs à une légende qui raconte que les dieux tribaux étaient si jaloux de la beauté d’un indien, qu’ils ont décidé de le transformer en dauphin. Avec un peu de patience et au milieu du calme de ce cadre paradisiaque, vous pourrez apprécier dans l’eau la danse magique de cette espèce aussi rare que belle.