l amazonie en colombie
l amazonie en colombie
CIRCUITS HORS DES SENTIERS BATTUES EN COLOMBIE WhatsApp portable +57 311 271 5333
CIRCUITS HORS DES SENTIERS BATTUES EN COLOMBIE WhatsApp portable +57 311 271 5333

Voyage à travers les mythes et les légendes de l'Amazonie

Une presentation des differents mythes indigene en Amazonie du Peru au brezil a la Colombie leurs  dieux, lutins ou elfes

Amazone a 'Yacuruna'. Termes de la langue Quechua, « yacu » (« eau ») et « runa » (« homme »). Ce genre de dieu animal régit les profondeurs des eaux et de la jungle. Une forêt magique remplie de mythes et de légendes racontait  par les Indiens depuis des générations, où les créatures de l'imagination se fondent dans  la vie réelle. La Madre-monte la mère de la jungle amazonique et cela n est pas une legende  pour les tribus  Yaguas, Cocamas ou Ticunas. 

Les Indiens savent. Et ils savent aussi comment équivoquer  la Madre monte la reine de l’amazone. Chaussures à l'envers avec la pointe au talon pour la tromper sur l’orientation et que ses sifflotements  et son regard hypnotique de cette dame vêtue de feuille d’un chapeau, et avec un serpent pour bandoulière autour de la taille comme une ceinture, ne les entraîne au plus profond de la forêt pour qu’ ils se perdent .

A Savoir quand un idigene se perd dans la jungle  il utilise une massue et tape sur un arbre pour qu il raisonne et que quelqu un lui reponde

 

Ils savent aussi qu’il y a des rivières qui ne peuvent pas être navigué ou aller à  la pêche, parce qu'ils ont la mère ou «Yacuruna '. Cela  peut être un anaconda à deux têtes de 50 mètres qui vie au fond du fleuve Amazone dans les eaux très troubles a plus de 100 mètres de profondeur. Ou cela  peut être un grand alligator de 15m de long qui surveille  son territoire dans les profondeurs du lac ou l’un des nombreux bras du principal affluent.

 

Les 45 communautés autochtones de la forêt tropicale amazonienne colombienne vivent dans ce monde magique, où ils ont construit leurs  propre Macondo pendant  des siècles et où le temps semble s'être arrêté.

Octavio Benjumea, un homme d’affaires de l’amazone  qui prétend être né à l'aide d'une sage-femme d’Uitotos dit que les Indiens ont le fleuve Amazone en tant que mère. Pour eux, il est le grand serpent ou est née  toute leur mythologie, c’est  leur force ancestrale, de la culture et de la connaissance.

 

Sa cosmogonie s’enseigne  un peu, au gué des rivières et du fleuve avec les indigènes de la jungle Amazonienne qui se fait  bouche à oreille se sont souvent  les guides ou les druides de la région (chamanes).

 

Le remède magique

 

Ainsi, par exemple, pour les douleurs  de  la hernie. Ils utilisent un arbre parasite  le Yagua  ou le Renaco qui pousse dans la jungle. C’est un arbre  robuste de 18 mètres de haut,  il grandit  de manière capricieuse en se tordant dans tous les sens "comme si la mère de la forêt l’aurait écrasé, pour lui donner la forme d’un grand serpent.

En réalité l’arbre le  Renaco ressemble à une grosse perruque  en désordre, d'où pendent des dizaines de lianes comme des serpents jusqu’ au sol. Pour soigner la hernie, le sorcier prend une des branches  qui pendent et la coupe en deux verticalement, comme si c’était un muscle de haut en bas, sans le  détacher de l'arbre. –Il la divise en deux. Ouvre les deux parties  avec ses mains comme une porte à travers lequel le patient de la hernie doit passer sans regarder en arrière. Ie chaman passe également en faisant des  invocations mystiques sans se retourner.

 

la pelazon arracher les cheveux

Le moment  de la puberté chez les femmes c’est un rite festif et douloureux pour les Ticunas c’est aussi le moment où on  célèbre la fête de la calvitie. Moment de joie  pour  la tribu, où on  sort ces plus beaux costumes fait avec  des  plumes, des couvertures, ou on montre ses plus beaux colliers  les  masques et de déguisements. Les  hommes vont à la chasse, et a la  pèche pour réunir assez de nourriture pour cette fête  qui peut durer jusqu’ à sept jours. A base de manioc ou de coca ils préparent une boisson fermentée  stimulantes qui enivre

 

Pour tout cela, la jeune fille devient une femme à la première période menstruelle. Elle  a été enfermée et préparée par les plus anciens  à la vie nouvelle. Deux jours après elle est autorisée à participer, une fois ivre e commence le rite douloureux de la pelazon: les anciennes passent devant elle et lui arrache les cheveux avec la main,  un par un  jusqu'à ce qu’elles deviennent chauve. Puis elle  sa tête avec une couverture et la jeune fille va se baigner  dans la rivière. Une fois dans l'eau, le premier jeune homme qui la touche deviendra  plus tard son mari.

A savoir que a ce jour les jeunes filles se rasent la tète 

 

Yagua le jeune homme, quant à lui, a fait une célébration similaire appelé le  Atuasma, mais sans la calvitie. Elle dure sept jours et 7 nuits. Mais pour avoir droit à une épouse  c est encore un autre rite. Le jeune homme doit prouver à son beau-père qu’ il est capable de travailler pour la maintenir. Pour  cela il devra couper un grand arbre aussi dur que du roc, et suffisamment large pour  que trois hommes ne seraient pas suffisant pour l’entourer avec leurs bras. La hache est de pierre. La tâche peut durer six mois.

Magdalenarafting

info@colombie-voyage.com

 

 

les bonnes affaires 

Nous vous conseillons volontiers.

Utilisez également notre formulaire de contact.

CONTACT